Selon une étude, le cancer cause maintenant plus de décès chez les personnes d'âge moyen dans les pays à revenu élevé que les maladies cardiovasculaires.

À l'échelle mondiale, les problèmes cardiaques et les accidents vasculaires cérébraux sont la principale cause de décès à cet âge.

Mais les chercheurs affirment que les habitants des pays riches sont 2,5 fois plus susceptibles de mourir d'un cancer que d'une maladie cardiovasculaire au milieu de leur vie.

Dans les pays les plus pauvres, c'est l'inverse qui se produit : les maladies cardiovasculaires sont trois fois plus susceptibles de faire des victimes.

L'étude, publiée dans le Lancet, est issue d'un programme de recherche mondial qui suit la vie de milliers de personnes dans 21 pays. Les gens du Royaume-Uni ne sont pas impliqués.

'D'énormes progrès'

Des chercheurs dirigés par une équipe de l'Université McMaster du Canada ont étudié le sort de 160 000 personnes inscrites au programme, entre 2005 et 2016.

Ces personnes avaient en moyenne 50 ans au début.

Il y a eu plus de 11 000 décès, ceux des pays à faible revenu étant près de quatre fois plus susceptibles de mourir que ceux des pays à revenu élevé.

Dans environ 2 000 cas, la cause du décès n'était pas claire.

Parmi les autres, les maladies cardiovasculaires ont causé plus de 40 % des décès dans les pays à revenu moyen et faible. Dans les pays à revenu élevé, moins d'un quart de personnes sont mortes des maladies cardiovasculaires. 

Selon les chercheurs, cela pourrait s'expliquer par le fait que les pays plus riches fournissent plus de médicaments et traitent plus de personnes à l'hôpital.

Jeremy Pearson, de la British Heart Foundation, a déclaré que les "grands progrès" signifiaient que de nombreuses personnes survivaient à des crises cardiaques et à des accidents vasculaires cérébraux, mais qu'un nombre croissant vivaient avec "l'invalidité et les séquelles débilitantes" des maladies cardiovasculaires.

BBC Afrique



Le gouvernement du Rwanda a prolongé les restrictions imposées le mois dernier, par un confinement total, jusqu’au 19 avril 2020.

Le confinement total qui a commencé le 21 mars, a interdit aux gens de quitter leurs domiciles, à moins de sortir pour acheter de la nourriture ou acheter des médicaments.

Le gouvernement a déployé des policiers et d’autres forces de l’ordre pour appliquer ces restrictions.

En principe, ce verrouillage devait prendre fin ce week-end, mais a été prolongé ce mercredi soir par la Présidence, après que le nombre de cas confirmés soit passé de 17 à 82 en deux semaines.

Pendant le verrouillage prolongé, les frontières restent fermées et seule l’entrée des citoyens rwandais qui regagnent le pays est autorisée.

Les marchandises continuent d’être autorisées dans le pays. Les magasins, les écoles et les lieux de culte étant fermés, et les employés continuant de travailler à domicile.

Signalons que le Coronavirus qui est apparu en Chine en décembre dernier, a déjà fait plus de 48.000 morts dans le monde, alors que plus de 202.000 personnes sont guéries. Au total, le monde compte selon le dernier bilan, 951.901 cas confirmés, dans tous les 5 continents.

Museza Cikuru
MEDIA CONGO PRESS / Prunelle RDC


Dr Steve Zoungrana,nutritionniste regrette un manque d'éducation thérapeutique en Afrique.

Plus de 420 millions de personnes meurent chaque année des suites du diabète.

Une maladie qui est liée à une régulation du taux du sucre dans notre organisme.

Dans certains cas, le diabète peut provoquer des complications graves chez les patients tels que la cécité, les AVC accidents vasculaires cérébraux et une insuffisance rénale.

Le Dr Steve Zoungrana, nutritionniste regrette un manque d'éducation thérapeutique notamment en Afrique.

Il estime qu'une alimentation équilibrée peut aider à réguler le sucre et le sel contenu dans l'organisme humain.

Dr Steve Zoungrana est l'invité de ce journal, il répond aux questions de Nadège Sinarinzi.

BBC Afrique



L’Organisation mondiale de la santé (OMS) estime que la distance est « encore longue » dans la lutte contre le coronavirus. Son directeur général Tedros Adhanom Ghebreyesus a appelé mercredi à Genève à ne pas être « complaisant » en relâchant les efforts. Certes, la situation se stabilise et s’améliore même dans l’ouest de l’Europe, a-t-il affirmé à la presse. Mais elle se détériore en Afrique, dans une partie du continent américain et dans l’est de l’Europe.

« L’un des plus grands dangers est la complaisance », a affirmé M. Tedros. Les mesures de distanciation sociale et d’hygiène ont permis de limiter la propagation. Si elles ne sont plus suivies, « davantage de cas et davantage de décès » seront observés, a ajouté le directeur général.​

La Libre Afrique

A Propos

Unity Gospel Festival TV, généralement désigné par son sigle UGF TV, est une chaine tv qui offre aux téléspectateurs, auditeurs et internautes une information ouverte sur le monde et sur la diversité des cultures et des points de vue, à travers des journaux d’information, des spectacles et concerts, des reportages, des magazines et des débats ainsi que des films et dessins animés.

 

UGF TV

RÉSEAUX SOCIAUX

      

 SUIVEZ-NOUS ! 

Newsletter

Rejoignez notre newsletter et recevez des news dans votre boîte de réception. Nous ne vous enverrons pas de spam et nous respectons votre vie privée.