Jacob Blake: l'homme noir sur lequel la police a tiré est "paralysé", selon son père



L'homme noir qui s'est fait tirer dans le dos à plusieurs reprises par des policiers du Wisconsin, est paralysé à partir de la taille, a déclaré son père.

Jacob Blake, 29 ans, a reçu plusieurs balles alors qu'il se rendait à une voiture dont il a ouvert la portière dans la ville de Kenosha dimanche.

Les tirs ont déclenché deux nuits de protestations dans la ville, avec des bâtiments et des voitures incendiés.

Son père a déclaré à un journal américain que son fils était paralysé - bien que les médecins ne sachent pas si c'est permanent.

Jacob Blake Senior a déclaré au Chicago Sun Times que son fils avait "huit trous" dans le corps."Qu'est-ce qui justifie tous ces coups de feu ? Qu'est-ce qui a justifié de faire ça devant mes petits-fils ? Qu'est-ce qu'on fait ?", a demandé son père.

Lire aussi :

La vidéo de la fusillade, filmée de l'autre côté de la rue et diffusée sur les réseaux sociaux, montre le père de trois enfants penché dans la voiture alors qu'un officier le saisit par sa chemise, et lui tire sept coups de feu dans le dos.

Sa fiancée, Laquisha Booker, a décrit comment les enfants - qui ont tout vu alors qu'ils étaient assis à l'arrière de la voiture - criaient lorsque leur père a été abattu.

S'adressant à une chaîne locale de NBC, elle a demandé pourquoi la police tirerait sur quelqu'un "qui n'est pas armé, qui ne vous pose pas de problème".

Black Lives Matter - George Floyd : ces discours devenus viraux

"Vous lui avez tiré dessus de nombreuses fois sans raison, ce n'était pas nécessaire. Vous ne tenez pas du tout compte du fait que mes enfants étaient dans la voiture - et vous saviez qu'ils étaient là parce que je n'arrêtais pas de crier cela avant que vous n'arriviez tous du côté du conducteur", a-t-elle dit.

"J'ai crié ça tout le temps, "laissez-moi prendre mes enfants". Donc cela ne compte pas pour vous tous. Ce qui est important, c'est de tuer quelqu'un", a-t-elle ajouté.

La police a dit qu'elle répondait à un incident domestique, mais on ne sait pas encore très bien qui a appelé la police et ce qui s'est passé avant le début de l'enregistrement vidéo.

Lire aussi :

Mais cela survient alors que les États-Unis sont aux prises avec le traitement des Afro-Américains par les forces de l'ordre américaines, ainsi qu'avec des questions plus larges sur le racisme dans la société, suite au meurtre d'un autre homme noir, George Floyd, en mai.

La mort de M. Floyd a déclenché des protestations dans tout le pays et à l'étranger.

Des gens crient en direction de la police lors d'une manifestation devant le tribunal du comté de Kenosha à la suite de tirs sur un homme noir, identifié comme Jacob BlakeCopyright de l’imageREUTERS
Image captionDeux nuits de manifestations ont eu lieu jusqu'à présent à Kenosha

Quelques heures après la fusillade dont a été victime M. Blake, des centaines de personnes avaient marché vers le quartier général de la police de Kenosha.

Des voitures ont ensuite été incendiées, et la police a exhorté les entreprises ouvertes 24 heures sur 24 à envisager de fermer en raison des "nombreux" appels concernant des vols à main armée et des coups de feu.

Lundi, le gouverneur Tony Evers a fait appel à la Garde nationale pour aider la police locale, avec un couvre-feu imposé à la ville d'environ 100 000 habitants sur la rive sud-ouest du lac Michigan, de 20 heures (heure locale, 01 heure GMT) à 7 heures mardi.

Mais certains ont ignoré le couvre-feu, et la police a utilisé des gaz lacrymogènes pour tenter de forcer les manifestants - dont certains jetaient des bouteilles d'eau - à se disperser.

Les officiers, qui étaient soutenus par la Garde nationale, ont également utilisé des balles en caoutchouc et des bombes fumigènes, ont déclaré les manifestants.

Selon l'agence de presse Reuters, certains manifestants ont été vus en train d'attaquer des voitures et des biens avec des battes de baseball, tandis que d'autres ont mis le feu à des voitures.

Les protestations se sont également étendues à un certain nombre d'autres villes, dont Portland et Minneapolis, où M. Floyd a été tué.

A regarder :

Mort de George Floyd: la diaspora africaine réagit

Que savons-nous de la fusillade ?

Le département de police de Kenosha a déclaré que "la fusillade impliquant des policiers" s'est produite peu après 17h00 dimanche. Il a ajouté que les force de l'ordre avaient fourni une "aide immédiate" à M. Blake, qui a été conduit à l'hôpital de Milwaukee dans un état grave.

La personne qui a tourné la vidéo, Raysean White, a déclaré qu'avant de commencer à filmer, il avait vu la police lutter avec M. Blake. Il a dit que la police avait frappé et tasé M. Blake.

"Jacob s'est en quelque sorte appuyé sur la voiture et ils ont commencé à l'emmener vers l'arrière de la voiture et il est passé de l'autre côté", a déclaré M. White à CNN.

C'est alors qu'il a commencé à enregistrer la scène. On voit M. Blake se marcher à l'avant du SUV. Les deux officiers les plus proches de M. Blake à ce stade de la vidéo sont des hommes blancs.

Graffiti sur un palais de justice de Kenosha après la fusillade d'un homme noir par des policiers.Copyright de l’imageEPA
Image captionLe ministère de la justice du Wisconsin enquête sur l'incident.

Alors qu'il ouvre la porte et se penche dans la voiture, on peut voir un officier saisir sa chemise et ouvrir le feu. Sept coups de feu peuvent être entendus dans la vidéo, tandis que des témoins crient et hurlent.

La police a déclaré que les officiers avaient répondu à un "incident domestique" mais n'a donné aucun détail sur ce qui a conduit à la fusillade. Ils n'ont pas dit combien d'officiers étaient impliqués et aucun nom n'a été donné.

La police de Kenosha n'a pas de caméras corporelles, bien qu'elle dispose de micros.

A regarder :

"En tant que Noire Américaine, je suis terrifiée"

Quelle a été la réaction ?

Le ministère de la justice du Wisconsin enquête sur l'incident de Kenosha, tandis que les agents impliqués ont été mis en congé administratif. Une pétition réclamant leur inculpation a recueilli des dizaines de milliers de signatures.

Le gouverneur Evers, qui est démocrate, a déclaré qu'une session spéciale de la législature de l'État se tiendra le 31 août pour discuter d'un ensemble de lois annoncées plus tôt cette année sur la responsabilité et la transparence de la police après l'assassinat de George Floyd.

Les législateurs n'ont pas réussi à agir dans les deux mois qui ont suivi l'annonce des "politiques de bon sens", a tweeté le gouverneur.

Le candidat démocrate à la présidence Joe Biden a publié lundi une déclaration appelant à une "enquête complète et transparente" sur la fusillade.

A Propos

Unity Gospel Festival TV, généralement désigné par son sigle UGF TV, est une chaine tv qui offre aux téléspectateurs, auditeurs et internautes une information ouverte sur le monde et sur la diversité des cultures et des points de vue, à travers des journaux d’information, des spectacles et concerts, des reportages, des magazines et des débats ainsi que des films et dessins animés.

 

UGF TV

RÉSEAUX SOCIAUX

      

 SUIVEZ-NOUS ! 

Newsletter

Rejoignez notre newsletter et recevez des news dans votre boîte de réception. Nous ne vous enverrons pas de spam et nous respectons votre vie privée.